LA MELISSE : Culture, entretien et récolte

le 20 aout 2018 | 

Originaire du pourtour méditerranéen, la mélisse est connue depuis plus de 2000 ans, et les Carmes en firent une « eau de mélisse » très consommée à la cour du roi Louis XIV. Aussi, sans plus tarder, découvrez, avec les conseils de nos jardiniers à domicile tout sur la culture de la mélisse pour obtenir de délicieuses tisanes relaxantes.

Vertus :

La mélisse est essentiellement connue et employée pour lutter contre le stress et le surmenage. En effet, la mélisse est considérée comme la plante du détachement. Son action calmante et relaxante agit sur le système nerveux, digestif mais aussi pour le cœur. Ainsi elle aide très efficacement à réduire la nervosité, l’agitation et l’irritabilité, en favorisant le sommeil mais sans pour autant entrainer de somnolence. La mélisse est aussi un excellent antispasmodique au niveau de l’estomac (où elle régule l’acidité), et au niveau des intestins. De plus, en améliorant la circulation sanguine, elle favorise aussi le cœur notamment chez les personnes souffrant de tachycardie. En fin, en usage externe, elle permet de réduire les lésions cutanées dues à l’herpès (labial ou génital).

Culture :

Libérant un agréable parfum citronné, la mélisse est souvent appelée mélisse citronnelle, ou encore feuille aux abeilles. En effet, très mellifère, elle attire de nombreux insectes polinisateurs tout en éloignant les nuisibles. Ainsi la mélisse trouvera aisément sa place au potager, bordures ou en pot sur un balcon.

Exposition et nature du sol :

La mélisse aime le soleil. Toutes fois dans les régions aux étés très chauds, AJE vous recommandent de la protéger des rayons trop brûlants sous une légère mi-ombre.

Si la mélisse pousse dans tous types de sols, elle appréciera une terre fraîche, profonde et humifère. L’excès d’eau pouvant lui être néfaste, il est préférable de l’installer dans un sol drainant, ou ajouter du sable ou du gravier lors de la plantation.

Semis :

Le semis de mélisse est très simple à réaliser. En effet les graines ni trop grosses ni trop petites sont faciles à manipuler. Leur stratification à froid (au réfrigérateur) durant l’hiver facilitera la germination sans pour autant être obligatoire. Dès le mois d’Avril et jusqu’en Juin vous pourrez semer en pépinière la mélisse en la recouvrant très peu. Après la levée, qui est assez longue (entre 10 et 40 jours), vous éclaircirez les jeunes plantules. Puis un repiquage sera nécessaire avant de les installer en pleine terre, de préférence en septembre.

Plantation :

Issus du commerce, les godets de mélisse seront à installer rapidement soit au printemps soit à l’automne. Pour cela, commencer par travailler la terre en profondeur à l’aide d’une grelinette ou fourche bêche pour bien l’aérer et la décompacter. Un apport de fumure est recommandé car la mélisse apprécie les sols humifère. Installer les jeunes plants, en respectant une distance de 40 à 50 cm entre eux pour qu’ils puissent se développer à leur aise. Un arrosage généreux suivra la plantation et permettra de bien mettre les racines en contact avec la terre.

Entretien :

La mélisse ne réclame que peu d’entretien. Cependant elle n’apprécie pas particulièrement la concurrence avec les herbes spontanées (mauvaises herbes). Un paillage pourra alors être mis en place pour vous éviter les corvées de désherbages tout en maintenant fraîcheur et humidité. Les arrosages seront réduits aux périodes de fortes chaleurs ou si vous la cultivez en pot lorsque la terre est sèche.

Récolte :

La mélisse se consomme de préférence fraîche. Ainsi vous pourrez la récolter au fur et à mesure de vos besoins dès le printemps (aux alentours de mai) et jusqu’aux premières gelées. C’est au moment où la floraison débute que la mélisse est le plus concentrée en agents actifs. Ainsi si vous désirez la faire séchée pour pouvoir en consommer tout l’hiver, c’est à ce moment que AJE vous conseillent de la récolter. Enfin, il est recommandé de rabattre la mélisse à la fin de la floraison pour éviter les semis naturels et stimuler une nouvelle pousse en fin d’été.

Posologie :

Pour les infusions à base de mélisse fraîche, comptez de 1 à 5 grammes par tasses d’eau bouillante. En revanche pour la mélisse séchée, la dose augmente jusqu’à 10 grammes. La mélisse ne crée pas d’accoutumance mais il est préférable d’interrompre les cures durant une semaine toutes les trois semaines afin que l’organisme profite au mieux de tous les bienfaits de la mélisse.


Pour avoir un beau jardin, éclatant de santé, faites appel au professionnalisme de AJE et bénéficiez de réductions fiscales ou d’un crédit d’impôt de 50 % du montant de la facture.

N’hésitez pas à nous demander conseil ! ! !

La société AJE est à votre disposition pour vous aider ! ! !