CONSTRUCTION D’UNE TERRASSE BOIS AVEC UN AMENAGEMENT PAYSAGER A PESSAC REALISEE PAR AJE/ MONTUSSAN - BORDEAUX

le 26 juillet 2017 | 

Grâce à notre expérience, notre savoir-faire et nos équipements, la Société ARBRE ET JARDIN ENVIRONNEMENT de Montussan peut aménager ou réaménager vos extérieurs.

Quel bonheur ! un jardin décoré, fleuri selon vos goûts, vos exigences, nos conseils et une réalisation professionnelle de vos envies, un joli gazon, des massifs harmonieux et des végétaux adaptés à votre situation.

Suite à un premier rendez-vous (écoute, conseils) une étude gratuite de votre projet vous sera établie sous 72 heures.

RAPPEL, et pourquoi pas nous confier vos terrasses et allées d’accès en bois ou autres !

NOUS ALLONS VOUS PARLER DE LA CONSTRUCTION OU LE REAMENAGEMENT D’UNE TERRASSE BOIS AVEC UN AMENAGEMENT PAYSAGER.

La terrasse qui mène au jardin est une des plus belles décorations pour l’extérieur qui est une transition naturelle vers l’espace vert.  Pour votre extérieur moderne, vous pouvez préférer une terrasse en bois. Les bois les plus populaires pour une terrasse en bois sont le teck, l’ipé, le cumaru, le pin, et d’autres. Ce sont des bois durables et solides qui attribuent à l’espace une authenticité magnifique.

Le bois massif permet de composer de très belles terrasses, modernes et chaleureuses qui ne demandent que très peu d’entretien pour rester praticables et accueillantes toutes l’année. Suivez les conseils de nos professionnels pour bien choisir votre essence.

Quels sont les avantages et les inconvénients du bois massif ? Outre leur aspect authentique et chaleureux, l’avantage des terrasses en bois est d’utiliser le même matériau pour la structure et le plancher, ce qui garantit une bonne stabilité dimensionnelle de l’ensemble. Qu’ils soient européens ou exotiques, les bois de construction sont classés de 1 à 5 selon leur durabilité et seuls les bois de classe 4 (imputrescibles naturellement ou par traitement) supportent un contact direct avec le sol et une exposition à de longues périodes d’humidité.

Quelles sont les essences les mieux adaptées ? Celles qui sont naturellement imputrescibles. Le robinier ou faux acacia, brun doré, le douglas, brun rougeâtre, l’ipé - qui a tendance à remplacer le teck, très cher et à l’origine controversée -, le merbau, brun rouge, le cumaru, brun orangé, le bagkiraï, brun jaune. Le label FSC, ou encore PEFC garantit des essences en provenance de forêts gérées durablement.

Lames ou caillebotis ? Les lames, de 90 à 140 mm de large pour des longueurs variables, donnent davantage de cachet à la terrasse et agrandissent visuellement l’espace. Les caillebotis, dalles carrées de 50, 60 ou 100 cm de côté, ne sont pas chers et simples à poser par simple emboîtement. Une bonne option sur un balcon ou une petite terrasse.

Les lames lisses sont-elles plus glissantes que les striées ? Contrairement aux idées reçues, les lames lisses ne sont pas plus glissantes que les lames rainurées qui ont l’inconvénient, à terme, d’accumuler les salissures et de favoriser la prolifération de micro-moisissures. C’est un choix purement esthétique.

Quel type de pose adopter ? Sur une dalle béton ou un ancien carrelage, la terrasse en bois est posée sur des lambourdes fixées au sol par des cales auto-drainantes. Sur un sol stabilisé, la terrasse repose sur des lambourdes vissées sur des plots réglables. Elevée à plus de 60 cm du sol, la terrasse doit comporter une ossature en solives reposant sur des points d’appui ancrés dans le sol.

Quid des démarches administratives ? Les terrasses dites de plein-pied ne sont soumises à aucune déclaration sous réserve du plan local d’urbanisme. Les terrasses élevées à 60 cm et plus du sol font l’objet d’une déclaration de travaux jusqu’à 20 m2 de surface. Au-delà, il faut déposer un permis de construire.

Les bois traités ? Les essences traitées suivant un procédé chimique ou thermique, offrent la même résistance que les bois naturellement imputrescibles à un coût moindre. Le traitement en autoclave, le plus fréquent, donne aux résineux une teinte qui évolue vers le gris. Le thermochauffage permet de valoriser des essences françaises comme le peuplier, le frêne, le hêtre ou le pin. Le procédé brunit le bois.

ENTRETIEN : Comment faut-il entretenir sa terrasse ? En effectuant un nettoyage annuel au jet d’eau et au balai brosse, quel que soit le bois. C’est la meilleure parade contre les glissades. Il faut aussi, une fois ou deux par an, appliquer un saturateur qui nourrit le bois, rehausse sa couleur et le protège des taches. Certains sont même antidérapants.

Et si le bois est abîmé ? Quand il a pris la teinte grise caractéristique d’une exposition prolongée à l’extérieur, un dégriseur peut le rénover et un saturateur coloré lui redonner sa couleur. Pour les terrasses très abîmées, au bois micro-fissuré, il existe chez Bondex un revêtement « resurfaceur » qui lisse, consolide et assure la finition.